COVID 19 : Mesures quant à l’utilisation des jardins familiaux


En réponse aux multiples questions sur la vente des plants potagers, la possibilité de se rendre dans un jardin individuel ou familial hors de son domicile, La Préfecture du Gard tenait à vous apporter les précisions suivantes :

1 – vente de plants potagers et plantes aromatiques
Ces plants et plantes sont considérés juridiquement comme des denrées alimentaires par destination et peuvent donc continuer à être vendus (analyse DDPP).
Il semble raisonnable que les clients qui se rendent dans ce type d’établissement ne parcourent pas une distance excessive (maxi 1 h aller/retour) et puissent, si possible, avoir accès aux produits en respectant les règles de distanciation sociale (limitation du nombre de clients au même moment, drive proposé par M. Quaak, pré-commande et récupération de commandes au magasin sont de bonnes solutions).

2 – accès aux jardins individuels situés hors domicile

Possible uniquement pour un jardin situé à 1 km du domicile, sans contact avec d’autres personnes (pratique individuelle), 1 heure maxi,  avec attestation de déplacement dérogatoire (point 5 du formulaire).

3 – accès jardins familiaux
Ces jardins étant collectifs, ils peuvent regrouper à l’instant T plusieurs personnes qui sortent de leur lieu de confinement, générant un brassage de population qui peut favoriser la transmission du virus si les mesures de distanciation sociale ne sont pas respectées.

Deux solutions :

1 – le président de l’association organise une rotation des jardiniers pour qu’il n’y ait pas plus d’un jardinier à l’instant T et que le jardin soit à proximité du domicile : on peut autoriser la pratique (maxi 1 h de présence) ; 2 fois par semaine.

2 – l’organisation par rotation n’est pas possible : interdiction d’accès.